Gérer ses finances personnelles comme celles d’une entreprise

Combien d’argent gagnez-vous par an?

Pas par mois. Par an.

Ça mérite un petit calcul. Soit une petite multiplication par 12 si vous êtes un salarié très concentré sur son employeur, soit une petite somme de beaucoup de choses. 

Mais avouez que vous n’aviez jamais envisagé les choses de cette manière.

Et maintenant combien dépensez-vous par an ?

Ou dépenserez vous au cours de l’année ? Là, par contre, cela nécessite un exercice un peu plus approfondi. Les sorties d’argent sont toujours plus nombreuses que les entrées (en général).

Une entreprise, puisqu’il faut réfléchir comme elle, est rentable quand elle gagne plus d’argent qu’elle ne dépense. C’est dit simplement mais c’est le st graal du capitalisme, faire travailler son capital, le faire produire puis gagner plus qu’on investit. 

Alors ? Êtes-vous rentable ?

De combien êtes-vous rentable ?

Ou bien c’est la dette dans votre vie?

Vous n’êtes pas loin de déposer le bilan ? 

Si vous ne le savez pas, aujourd’hui est un bon jour pour commencer à faire l’exercice. Ensuite, aujourd’hui est aussi un bon jour pour commencer à épouser certaines pratiques des entreprises.

 1- Connaissez vos sources de revenus. 

Qu’est ce qui vous rapporte de l’argent ? Est-ce une source ou plusieurs ? C’est un revenu répétitif, versé régulièrement, comme un salaire ? Avez-vous un moyen de l’améliorer ? Est ce que vous pouvez trouver une source additionnelle ? Un gombo ? Un revenu hors activité ordinaire ☺️ ?

Ensuite

Fonctionnez à l’année. Faites la somme pour savoir combien d’argent rentrera dans vos caisses ?

2- Dans quoi va votre argent ?

Loyer ? Courant ? Eau ? Transport ? Nourriture ? Restaurants ? Cinéma ? Voyage ? La liste n’est pas exhaustive. Mais parlons de charges de fonctionnement (ou d’exploitation). Celles qui vous permettent de… fonctionner normalement. De vivre. D’assurer le quotidien. Vous pouvez le faire par anticipation comme on le ferait pour un business plan 😎 et l’ajuster au fur et à mesure dans l’année. Ou vous pouvez vous baser sur les charges antérieures pour avoir une idée. 

Ici, retrouvez un fichier qui peut vous aider à bien recenser vos charges dans le temps. 

3- Evitez les mauvaises surprises

En comptabilité, on parlera du concept d’amortissement. Les biens, en général, se déprécient. L’amortissement constate ce fait. Ca a l’air encore un peu ésotérique non? Alors. Transposons ça dans un contexte personnel avec un ou deux ajustements. Vous avez acheté un téléphone. Vous savez qu’il ne va pas prendre de valeur avec le temps? Au contraire… vous serez amené à le changer à un moment donné. Dans 2 ans? Dans 3 ans ?  

Comme vous n’allez pas passer l’écriture comptable, prévoyez chaque mois ou chaque année une partie du montant qui vous aidera à remplacer l’appareil. Votre téléphone coûte dans les 500.000f ? Prévoyez 20.000 par mois pendant 25 mois comme amortissement linéaire. Et dans 2 ans, remplacez votre téléphone.

Cela vaut pour plusieurs appareils, outils de votre quotidien. Un réfrigérateur ? Une TV. Un meuble. Etc.

Dans la même veine, vous pouvez faire des provisions. Pour, par exemple, supporter les réparations de votre voiture. Parce que quoi qu’il en soit, les pannes arriveront.

De manière pratique, créez un compte (ou une enveloppe de réserve) dans lequel (ou laquelle) vous affectez une partie de votre revenu, pour ces moments. 

4- Anticipez. Planifiez votre développement 

Oui. Vous avez un développement. Il peut être en termes d’activités, d’épanouissement ou de vie personnelle.

Vous avez envie d’une activité en plus de votre boulot ? Planifiez. Quand est ce que vous voulez la lancer? Comment ? Avec quel investissement de temps et d’argent ? Découpez en petites actions et d’un point de vue financier, commencez à vous organiser avant la date de lancement prévue. 

Vous pensez à un voyage ? Votre épanouissement vous tient à cœur? Vous pouvez préparer vos envies de voyage longtemps à l’avance et mettre une partie de votre revenu de côté pour financer ce développement.

Vous voulez avoir une maison dans 5 ans ? A moins d’un miracle, elle ne vous tombera pas du ciel (et là encore, ça peut faire mal). Elle peut pousser, sortir de terre, mais il faut l’arroser d’un bon engrais financier. Préparez aussi ce développement.

Vous voulez vous marier ? C’est un développement personnel. Vous n’allez surtout pas prendre un crédit pour le faire. Personne ne vous poursuit. Vous pouvez dimensionner comme vous voulez, longtemps à l’avance. Organisez-vous, planifiez et financez également ce développement.

5- Résultats et bilan 

A la fin de période que vous aurez définie (trimestre, semestre ou année), faites la sommes de vos entrées. Salaires, Gombos, kens sur le côté, argent de poche du sugar daddy, dons de la Tata… tout 🙂

Faites aussi le point de toutes les dépenses. Soyez méticuleux. Même si vous avez donné 100f à ce petit garçon au feu, notez !

Et faites une soustraction Entrées moins charges pour trouver votre résultat. 

Bien sûr, on peut emprunter d’autres pratiques au monde des affaires. Appliquer celles-ci est un bon début. Qu’en pensez-vous ? 

Standard Chartered Bank Côte d'Ivoire, Air Côte d'Ivoire; BBR, Majestic Cinema CI, De Fil en Aiguille, AYO's, The Ghost, AfrikSneakers
Menu